Revue de presse

Vous retrouverez ici les interventions et décryptages dans la presse de Clémentine Baldon, régulièrement interviewée sur les aspects juridiques du changement climatique et plus largement des problématiques environnementales.

Action climatique et biodiversité Dénouement dans l’Affaire du Siècle : le juge impose la réparation du préjudice écologique Actu Environnement, 14 octobre 2021 Action climatique et biodiversité

Extrait : “ (…) « Ce jugement est important, reconnaît sur Twitter l’avocat et professeur de droit Arnaud Gossement. C’est la première fois qu’est admise par un juge administratif la faute (carence) de l’État pour n’avoir pas tenu ses engagements en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre ». « C’est la première fois que le préjudice écologique est reconnu devant la justice administrative », se félicite par ailleurs Clémentine Baldon (…)”.

Pour lire l’article en intégralité : Dénouement dans l’Affaire du Siècle : le juge impose la réparation du préjudice écologique

Action climatique et biodiversité « L’Affaire du Siècle » : l’étau se resserre sur le gouvernement, accusé d’« inaction climatique » Le Monde, 30 septembre 2021 Action climatique et biodiversité

Extrait : “(…) « Désormais, un rendez-vous est donné dans les actes et non pas dans l’affichage », se félicite Cécile Duflot, directrice générale d’Oxfam France. « Si la rapporteuse est suivie, ce sera la première fois qu’un tribunal administratif ordonnera la réparation d’un préjudice écologique, abonde Clémentine Baldon, l’avocate de la Fondation Nicolas Hulot. Nous avons par contre un débat sur la quantification de ce préjudice » (…)”.

Pour lire l’article en intégralité : L’Affaire du Siècle » : l’étau se resserre sur le gouvernement, accusé d’« inaction climatique

Mondialisation, commerce, Europe « Les clauses miroirs ne sont pas incompatibles avec l’OMC » La France agricole, 8 juillet 2021 Mondialisation, commerce, Europe

Extrait : « (…) Selon Clémentine Baldon, le risque d’incompatibilité des clauses miroirs avec le droit de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) est surévalué. Clémentine Baldon rappelle que, si la volonté de mettre fin à des distorsions de concurrence est un argument irrecevable au sein de l’OMC, l’organisme international reconnaît à ses membres la liberté de fixer le niveau de protection de la santé et de l’environnement qu’ils jugent approprié.

(…) Il faut noter qu’en 25 ans d’existence, l’OMC n’a émis qu’une vingtaine de décisions sur environ 70 000 mesures de protection notifiées par les États car susceptibles d’entraver le commerce. « C’est très peu », précise Clémentine Baldon. Par exemple, l’interdiction européenne d’importation de viande de volaille transformée par traitement chimique (« le poulet au chlore ») a donné lieu à de vives critiques de la part des États-Unis et un début de différend en 2009. Mais cette contestation n’est pas allée jusqu’au bout. (…) »

Pour lire l’interview en intégralité : Les clauses miroirs ne sont pas incompatibles avec l’OMC

Greenwashing La loi Climat va-t-elle permettre de freiner le « greenwashing » ? La Tribune, 5 mai 2021 Greenwashing

Mathieu Jahnich, spécialiste de la communication responsable, se penche sur les amendements au projet de loi Climat et résilience visant à durcir la lutte contre le blanchiment écologique, et s’appuie sur l’analyse par Clémentine Baldon de ces dispositions.

Extrait : « (…) Selon l’avocate Clémentine Baldon, qui a récemment listé les outils juridiques pour lutter contre le greenwashing, cet amendement ne devrait pas en soi faciliter les actions contre les allégations environnementales trompeuses puisqu’elles étaient déjà possibles sur le fondement de l’interdiction des pratiques trompeuses.

En revanche, il met un coup de projecteur sur le greenwashing et pourrait inciter la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) et les juges à davantage se saisir du sujet.

Ainsi, la perspective de sanctions financières et d’une médiatisation plus forte des décisions devrait inciter les annonceurs et leurs agences à davantage de prudence dans leur usage de l’argument écologique (…) ».

Pour lire la tribune de Mathieu Jahnich en intégralité : La loi Climat va-t-elle permettre de freiner le « greenwashing »

Action climatique et biodiversité Climat : La France coupable d’inaction Politis, 10 février 2021 Action climatique et biodiversité

Extrait : “(…) Lors de l’audience du 14 janvier, la rapporteure publique qualifiait elle-même l’événement de « premier grand procès climatique en France ». Pour Clémentine Baldon, avocate de la FNH, le mot « historique » n’est pas exagéré. Tout d’abord, c’est bien la première fois qu’il y a un procès sur le changement climatique en France et que l’État est jugé responsable pour ses manquements sur ce sujet. « Il fallait d’abord reconnaître l’obligation pour l’État de respecter ses engagements, c’était une vraie difficulté juridique. Là, le juge se base sur l’accord de Paris, les engagements de la France au sein de l’Union européenne, et sur le droit national. Ensuite, il fallait montrer que ces engagements n’ont pas été respectés. Sur ce point, l’État ne pouvait pas vraiment contester et le juge a reconnu que cela constituait un manquement. C’est une réelle avancée ! Enfin, il a reconnu un lien de causalité : l’État s’était engagé à réduire les émissions de GES de la France à un certain rythme, il a manqué à cette obligation, donc cela engage sa responsabilité », résume-t-elle (…)

Pour lire l’article en intégralité : Climat : La France coupable d’inaction

Action climatique et biodiversité Affaire du siècle : les ONG saluent une « victoire historique » pour le climat Natura-Sciences, 3 février 2021 Action climatique et biodiversité

Extrait : “(…) Puis Clémentine Baldon, avocate de la Fondation Nicolas Hulot, ajoute que cet arbitrage contre le “greenwashing étatique”. “La justice a pris l’État au mot. Cela permettra de clarifier la responsabilité de chacun”, estime-t-elle. »

Pour lire l’article en intégralité : Affaire du siècle : les ONG saluent une « victoire historique » pour le climat